Archive for the 'calamité' Category

Liège – les inondations de 1862

1 février 2008

liege_inondations_1926_b.jpg » Dans la journée du
1er février, les eaux de la rivière, qui avaient déjà atteint une grande hauteur, se sont encore élevées de quelques pieds. On ne se rappelle pas avoir vu une crue aussi rapide.
Il paraît que cette grande masse d’eau est venue en partie de la France, et principalement des montagnes des Vosges, dont les sommets étaient couverts de neiges abondantes, qui se sont rapidement fondues sous l’influence des grandes pluies et de la température de ces derniers jours. Toute la vallée de la Meuse, depuis Dînant jusqu’à Maastricht, est complètement inondée. Elle présente le spectacle d’une immense nappe d’eau qui s’étend jusqu’au pied des montagnes. Un grand nombre d’habitations ont été envahies, des campagnes ravagées, des bestiaux noyés. »

Le Journal de la Meuse, 2 février 1862


Phénomènes naturels à Liège
Liège au 19ème siècle

Publicités

1533, la peste à Liège

10 septembre 2007

totentanz_1538_holbein.gif« La grande inondation du 2 novembre 1532, indépendamment des ravages immédiats qu’elle exerça, eut des résultats éloignés non moins graves. Les terres imbibées d’eaux salines exhalèrent des miasmes délétères, que les chaleurs de l’été de 1533 vinrent encore activer.

[..] Cette maladie ou une autre que l’on qualifia de peste, éclata également la même année à Huy et se propagea dans la Hesbaie. Erard de la Marck, évêque de Liège , crut pouvoir s’en garantir, en défendant l’entrée de sa ville épiscopale à tout malade et à toute marchandise venant des contrées infectées. Ces mesures n’arrêtèrent nullement la marche de l’épidémie , qui se glissa d’abord dans les faubourgs et ensuite dans la ville de Liège elle-même, où elle fit de nombreuses victimes. La défense concernant les personnes et les marchandises venant d’endroits suspects fut alors renforcée de peines sévères , entre autres, de celle de cinquante ans de bannissement.
Les habitants atteints de la peste, furent placés sous un régime spécial de police : ils devaient porter ostensiblement une baguette blanche longue d’une aune et demie, éviter de s’entretenir avec les personnes saines, ne pas toucher aux eaux publiques et faire toutes leurs lessives dans la Meuse.  »

Fastes des calamités publiques survenues dans les Pays-Bas et particulièrement en Belgique depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, Louis Torfs, 1859


Autres billets sur la santé et les calamités à Liège
Autres billets sur les Princes-Evêques
Le 16 ème siècle à Liège