Archive for the 'poésie' Category

Il neige sur Liège, Brel

6 février 2008

Il neige il neige sur Liège
Et la neige sur Liège pour neiger met des gants
Il neige il neige sur Liège
Croissant noir de la Meuse sur le front d’un clown blanc
Il est brisé le cri
Des heures et des oiseaux
Des enfants à cerceaux
Et du noir et du gris
Il neige il neige sur Liège
Que le fleuve traverse sans bruit

Il neige il neige sur Liège
Et tant tourne la neige entre le ciel et Liège
Qu’on ne sait plus s’il neige s’il neige sur Liège
Ou si c’est Liège qui neige vers le ciel
Et la neige marie
Les amants débutants
Les amants promenant
Sur le carré blanchi
Il neige il neige sur Liège
Que le fleuve transporte sans bruit

Ce soir ce soir il neige sur mes rêves et sur Liège
Que le fleuve transperce sans bruit

Jacques Brel
« Belgique vue du ciel » film , 1963


Ecrivains à Liège, autres billets
Liège au 20ème siècle

« Liége ! ô mon beau pays »

15 novembre 2007

 

Liége ! ô mon beau pays, o ma ville Eburonne !
Que j’aime ton vieux fleuve et ta vallée en fleur !
Là j’ai de ma jeunesse effeuillé la couronne ;
Tu me gardes mes morts, je t’ai laissé mon cœur.
J’aime tes verts sentiers aux buissons d’aubépines,
Comme un Eden perdu, comme un songe envolé.
Trente ans j’ai respiré l’air pur de tes collines,
Et partout, loin de toi, je suis un exilé.

 

Edouard Wacken

in Bulletin de la Société liégeoise de littérature wallonne, t.5, 1861.

Liège au 19ème siècle

Sonnet Ligeois a minisses (1622)

5 octobre 2007

joseph_dejardin_litterateur_wallon.jpgSonnet Ligeois a minisses. (1622).

Xhoutez dai, mounseu l’ prédicant,
Ni parlez nin tant cont’ les mônes ;
Ça vos frîdîr’ qui l’ dal vi mône
Comme ounk di ses appartinants.

Vos estez oun grand afaxhan
Après les bins di nos chenônes ,
Main po v’ dîr’ tôt cou qui m’ès sône,
Vos porpos sont porpos d’brigand.

Si vos euxhî sû li scriteûre,
Et bin wârdé li loi d’ nateûre,
Vos euxhî acqwerou boun brût,

Main quoi? dîre à gins des injeûres,
Et les spiter di vos r’nârdeùres,
Ci sont vos oùve et vos bais frûts.

F. HOUBIET OR A ,
Mèneu d’ Lige.

Choix de chansons et poésies wallonnes, François Bailleux, Joseph Dejardin, 1844


Autres billets sur le Wallon Liégeois
Liège au 17ème siècle

Le Marché à Liége (en wallon)

30 mars 2007

Cial vos trovîz tote les verdeure :
Del surale, dè cherfou ;
Pus lon, c’esteut les pommes, les peure
Les autes frutège avou.

Po les jou maig’ c’esteut l’pexh’reie.
Les ch’venne et les barbai,
Avou les sàmon, les anweie;
A pus gros, à pu bai.

Pus lon les foute et les pés d’vache,
Et les hachisse di chin !
Tote sôrt di laid ! ricovians l’bache,
Nos friz sâver les gin.

Vès l’rowe dè Pont, totes les poïetresse.
Hâg’nit coq et dîdon ,
Les où, les s’minceet les ahesse
Qui l’bon Diu nos fait don.

Divant Nouvice, c’esteut l’heguenne,
Qui vendéve ses bais as ;
Les coide di boyai so n’aute coinne,
Les èchalotte pus bas.

Us et Coutumes, La Rue Neuvice à Liège, Le Marché, 1823 à 1833, Auguste Hock, Bulletin de la Société liégeoise de littérature wallonne, 1863


Autres billets sur le Wallon Liégeois
Le marché en cartes-postales vers 1900
Liège au 19ème siècle

Liège, place du Marché, Perron