Archive for the 'plan incliné' Category

Le plan incliné de Liége, Paul Baudry

1 septembre 2007

liege_plan_incline.jpg« Près de Liége, le chemin de fer suit une pente beaucoup plus rapide que celle qui est généralement admise. Pour remédier aux inconvénients qui pourraient résulter d’une semblable disposition, les wagons sont retenus par une corde en fil de fer qui, mue par la vapeur et glissant sur une série de petites roues placées au niveau du sol, sert tout à la fois à modérer l’impulsion du convoi qui descend et à remorquer celui qui monte. »


Trois semaines en voyage: France, bord du Rhin, Belgique.
Paul Baudry, 1855


Autres billets sur la mobilité à Liège
Liège au 19ème siècle

Publicités

Liège à ses grands hommes – Inauguration de la statue de Grétry

25 juillet 2007

« L’inauguration des plans inclinés et de la statue de Grétry à Liége, s’est faite avec une solennité et un concours de monde vraiment extraordinaires. On ne se souvient pas d’y avoir vu autant d’étrangers réunis. Quoique la fête ait duré trois ou quatre jours, on n’a pas eu le moindre désordre à réprimer; tout s’est passé de la manière la plus paisible. La statue de bronze avec son piédestal de marbre blanc, est un beau monument de 33 pieds de hauteur. C’est un honneur extraordinaire rendu à un musicien.
Liège, la statue de Grétry
Nous voudrions que Liége se souvînt un peu aussi de tant d’autres hommes distingués qu’elle a produits. Les vénérables restes de Notger, son fondateur en quelque sorte, gisent sans honneur dans le coin d’une église. Sans doute on ne pourroit élever de statue à tout le monde. Mais il y a cent manières de récompenser le mérite, et il importe à la patrie de n’en oublier aucun. Chaque grande commune ne pourroit-elle pas avoir, par exemple, sa colonne de bronze ou de marbre, où elle inscriroit simplement les noms de ses hommes illustres? »


Journal historique et littéraire, Tome 9, Liège, 1842


Autres billets sur les personnalités de Liège
Liège au 19ème siècle

Inauguration des Plans Inclinés de Liège.

23 juillet 2007

«Dimanche, à dix heures, une salve d’artillerie a annoncé le départ du convoi d’honneur de la station du Nord, pour se rendre à Ans.A deux heures de l’après-midi le convoi est arrivé au haut des plans inclinés. M. le ministre des travaux publics, y a trouvé la députation du conseil communal de Liege, les fonctionnaires publics et les personnes invitées qui étaient partis à midi de Liège pour aller le recevoir.

Après une allocution adressée au ministre par E. Piercot, échevin et la réponse de M. Desmaisières, celui-ci a annoncé que le Roi voulant récompenser les services rendus au chemin de fer par M. Maus, l’ingénieur qui a fait exécuter les plans inclinés ; M. Borguet, l’entrepreneur des travaux; M. Lemonnier, l’architecte des stations, M Pastor, directeur de l’établissement de Seraing qui a fourni les admirables machines fixes, les a nommés chevaliers de son ordre. M le ministre en a remis lui-même les insignes à ces messieurs.

Liège, le Plan Incliné

Liège, le Plan Incliné


On assure qu’à l’occasion des fêtes , quelques autres nominations auront lieu; on cite celle île M. Vincent Lamarche , l’un des premiers négociants de la ville, conseiller provincial, et celle de M. Francotte, aussi négociant.

Aussitôt après la réponse du ministre, le convoi d’honneur a descendu les plans inclinés. Le convoi d’honneur était magnifique, il contenait 1,000 à 1,200 personnes; la descente s’est faite avec promptitude et régularité tout à la fois. La station des Guillemins présentait le plus beau coup d’oeil. Une magnifique tente destinée au Roi s’élevait au milieu ; d’un côté, des estrades parfaitement décorées étaient garnies de dames , de l’autre se trouvaient tous les hauts fonctionnaires de la province et une foule d’invités, parmi lesquels on remarquait Litz, un neveu de Grétry, et un vieux médecin qui fut chargé d’embaumer le corps du célèbre musicien. Ce vieillard de 89 ans se faisait remarquer par un uniforme tout nouveau pour nous, celui de la garde nationale de 89; il portait la croix de la Bastille.

M. le ministre des travaux publics, les fonctionnaires qui l’accompagnaient et les autres personnes faisait partie du convoi d’honneur, ayant quitté les voitures, M. le bourgmestre Tilman a adressé au ministre des travaux publics un discours dans lequel il a surtout rappelé au gouvernement ses promesses pour la dérivation de la Meuse. M. le gouverneur de la province a aussi adressé un discours à M. le ministres des travaux publics.»


Journal des Chemins de fer du samedi 23 juillet 1842

Autres billets sur la mobilité à Liège
Liège au 19ème siècle