Archive for the 'art' Category

Le célèbre pianiste Liszt de passage à Liége (1840)

12 octobre 2008

« Le célèbre pianiste M. Liszt a passé jeudi dernier par notre ville pour se rendre en Allemagne ; il a logé à l’Hôtel de l’Europe. On a essayé de l’engager à se faire entendre dans un concert que l’on se proposait d’organiser pour le surlendemain, mais des engagements antérieurs réclamaient sa présence à Hambourg.

Franz Liszt

Franz Liszt


Il a témoigné ses plus vifs regrets de ne pouvoir accepter, pour le moment, les propositions qui lui étaient faites avec instances et empressement. Nous pouvons toutefois assurer aux dilettanti de notre ville qu’à son retour de Hambourg , vers la fin de novembre prochain, M. Liszt se propose de donner un grand concert à Liège.

Nous aurons donc enfin le bonheur d’entendre et d’admirer ce talent si extraordinaire, dont la renommée a surpassé tant de gloires dans le monde musical. »


Revue et gazette musicale de Paris, novembre 1840


L’art à Liège, autres billets
Liège au 19ème siècle

Publicités

la Vierge de Vinave d’Ile, oeuvre de Jean Delcour

18 août 2008

« Une autre fontaine qui lui fait beaucoup d’honneur, est celle du Vinable-d’Isle: elle est en marbre. L’ordonnance en est très -belle, de même que la Statue en bronze de la Vierge, & les quatre Lions de ce métal qui la décorent.

La Vierge de Jean Delcour, Vinave-d-ile, Liège

La Vierge de Jean Delcour, Vinave-d-ile, Liège


Un plus grand détail sur Delcour me meneroit trop loin : j’ajouterai seulement que le fameux Vauban avoit une si haute idée de notre compatriote, qu’il voulut lui faire faire la statue de Louis XIV, qu’on devoit poser dans la place des Victoires à Paris ; mais sa modestie lui fit refuser cet avantage & les récompenses qui lui étoient promises. Jean Delcour mourut à Liège en 1707. »

Mélanges de littérature et d’histoire , Hilarion Noël Villenfagne d’Ingihoul, Liège, 1788, Desoer


Autres billets sur les personnalités de Liège
L’art à Liège, autres billets
Liège au 17ème siècle

Jean Delcour sculpte un St.Jean-Baptiste pour Hors-Château

16 août 2008

 » Jean Delcour, né vers le milieu du 17ème siècle, à Hamoir, village du comté de Loigne, s’attacha à la Sculpture avec cette ardeur qui anime tout artiste, lorsqu’il est libre dans son choix.

La ville de Liège, peu éloignée du lieu de sa naissance, fut celle où il reçut, comme on croit, les premiers principes de son art, & où il se fixa dans la suite : mais c’est à Rome, où il fit deux voyages, que l’étude de l’antique, & les leçons de plus habiles maîtres de ce temps , mirent le comble à sa réputation.

Fontaine St-Jean, rue Hors-Château, Liège

Fontaine St-Jean, rue Hors-Château, Liège

Un des premiers ouvrages qu’il fit à Liège , à son retour de Rome, est le St.Jean-Baptiste en bronze qui fut posé, en 1667, sur la Fontaine de la rue Hors-Château. Ce beau morceau a essuyé quelques critiques, non du côté de l’art, mais parce qu’il donne l’idée d’un Repos d’Hercule, plutôt que d’un St-Jean dans l’action de baptiser. Cependant, si l’on considère qu’il s’agissoit de décorer un massif d’architecture assez lourd, érigé depuis trente & quelques années, & qu’on vouloit conserver ; si l’on fait attention qu’on exigeoit , selon toute apparence, qu’il représentât ce sujet préférablement à tout autre, tant à cause de l’allusion à une fontaine, que parce que cette fontaine étoit située dans la Paroisse dédiée à ce Saint : ne concevra-t-on pas aisément qu’une figure décharnée, assise sur un rocher auroit fait un très-mauvais effet? Et n’excusera-t-on pas la licence de l’artiste , qui d’ailleurs a montré par sa belle statue en bois de St.-Jean, prêchant dans le désert , qu’il savoit lui donner l’air convenable, lorsqu’il n’étoit pas gêné par les circonstances ?  »

Mélanges de littérature et d’histoire , Hilarion Noël Villenfagne d’Ingihoul, Liège, 1788, Desoer


Autres billets sur les personnalités de Liège
L’art à Liège, autres billets
Liège au 17ème siècle

Au 11ème siècle, Liége est la nourrice des arts

27 mai 2008

« Au onzième siècle, l’Église de Liége était le centre d’un grand mouvement intellectuel; elle avait à sa tête des hommes remarquables par leur vertu et leur savoir; ses écoles attiraient des élèves de tous les pays de l’Europe. Liége passait pour la nourrice des arts (*) ; sa science était proverbiale.

(*) — « Legia, magnarum quondam artium nutricula ». (Adelmanni, Scholastici Rythmi, ap. Boulquet, T. XI, pag. 439.)
— Le scolastique Gozechinus dit que Liége est une Athènes pour les lettres et la philosophie et une Rome pour la religion. (Epist., a. 106O, ap. Bouquet, T. XI, pag.501. )
— L’abbé d’Ursperg dit dans sa chronique (a. 1117) : « Leodium studiis litterarum prœ cœteris optime famosa. » «

Études sur l’histoire de l’humanité, F. Laurent, Paris, 1865


L’art à Liège
11ème siècle à Liège
Sciences et techniques à Liège