Archive for the 'XVI' Category

Le célèbre pianiste Liszt de passage à Liége (1840)

12 octobre 2008

« Le célèbre pianiste M. Liszt a passé jeudi dernier par notre ville pour se rendre en Allemagne ; il a logé à l’Hôtel de l’Europe. On a essayé de l’engager à se faire entendre dans un concert que l’on se proposait d’organiser pour le surlendemain, mais des engagements antérieurs réclamaient sa présence à Hambourg.

Franz Liszt

Franz Liszt


Il a témoigné ses plus vifs regrets de ne pouvoir accepter, pour le moment, les propositions qui lui étaient faites avec instances et empressement. Nous pouvons toutefois assurer aux dilettanti de notre ville qu’à son retour de Hambourg , vers la fin de novembre prochain, M. Liszt se propose de donner un grand concert à Liège.

Nous aurons donc enfin le bonheur d’entendre et d’admirer ce talent si extraordinaire, dont la renommée a surpassé tant de gloires dans le monde musical. »


Revue et gazette musicale de Paris, novembre 1840


L’art à Liège, autres billets
Liège au 19ème siècle

Publicités

L’exportation de grains est interdite à Liège après la révolte des rivageois

30 juillet 2008

« Le 30 [juillet], la généralité de la cité s’assembla de nouveau , par ordre du prince, et s’occupa de plusieurs ordonnances touchant le bien commun.

On interdit expressément toute exportation de grains; on ferma toutes les tavernes situées dans les campagnes, comme étant des lieux de refuge pour les mauvais garçons, et l’on statua des peines sévères contre les brasseurs et les boulangers qui enfreindraient les réglemens.

En outre, comme beaucoup- d’étrangers, de gens pauvres et bannis d’autres lieux , venaient à Liège , manger le pain des nécessiteux et y apporter des pestes et autres maladies, il fut enjoint à ces sortes de gens de quitter la cité et la banlieue dans l’espace de trois jours , sous peine , la première fois . d’être fouettés aux quatre coins du marché et de perdre une oreille, la deuxième, d’avoir le poing droit coupé , et la troisième , d’être jetés à la rivière.  »

Revue Belge, publiée par l’association nationale pour l’encouragement et le développement de la littérature en Belgique,  Tome second, Liège, 1835


Liège au 16ème siècle
Mouvements sociaux à Liège

Les meneurs de la révolte des Rivageois sont exécutés

27 juillet 2008

« Le 27 juillet, un échafaud fut dressé au milieu du grand marché, que la garde des dix hommes entourait de toutes parts ; dans l’espace conservé libre ne se trouvaient que le mayeur, le bourreau et ses aides.

Derrière les 10 hommes se pressaient les bourgeois avides d’assister à l’exécution qui se préparait. Vers 11 heures, on vit s’avancer les neuf condamnés , accompagnés de leurs confesseurs, et le bourreau se mit bientôt à l’œuvre; trois des patiens étaient déjà exécutés, lorsqu’on s’avisa de remettre à un autre jour le supplice des six autres ; on les reconduisit donc en prison, et les têtes du malin Laurent, de Jean Carodea et de Jean Barbe, furent clouées, dans l’après-dînée, à la porte de Ste.-Marguerite.

Wasseige, de Bois, Charlier, Germeau et Thiry le Parmentier furent décollés de la même manière le samedi suivant, et leurs têtes attachées aux portes d’Avroy et de Ste.-Walburge. Il ne restait en prison que Pasquai Martinon ; ce fut son tour le lundi suivant, ainsi que celui d’un autre Rivageois, Gérard le sergent, de Ramey; ce dernier, pris le jour même et amené à Liège vers neuf heures, fut confessé à l’instant et décollé à dix. La porte de St.-Léonard eut aussi son hideux trophée.  »


La révolte des Rivageois, Revue Belge, Tome Second, Liège, 1835

Le pays Liégeois a toujours été dévot de la Couronne de France

14 juillet 2008

« Et non pas moings est affectionné aux François, & au dit Roy Louys, Messire Everard de la Marck, à présent Eveque & Prince du Liège. Car par son moyen , il ha non pas tant seulement obtenu le dict Evesché mais encores l’ha faid pourveoir de l’Eveché de Chartres , qui est l’un des bons de France. Et luy estant encores en moindre estat, luy avoit faid avoir d’autres moindres bénéfices. Parquoy estant homme noble de cœur, & de lignée , n’est à doubter qu’il usast d’ingratitude envers ledit Seigneur.

Aussi le peuple & pays Liégeois, ha tousjours esté devot de la Couronne de France. D’autre part Messire Robert de la Marck, frère germain du dict Eveque, est pensionnaire du dict Seigneur & ha charge de gensdarmes de luy. Et outre ce , l’ha faict naguieres Chevalier de son Ordre, qui est le plus grand honeur, qu’il luy peust faire. Et si est le dist Evesque des plus puissants Princes Ecclesiastiques d’Allemagne; tant pour la grandeur & opulence de sa Cité, la bonté & fertilité de ses pays, que aussi pour la multitude & hardiesse de ses subjects. Et gist son pays entre l’Allemaigne, les pays de Flandres, de Hollande, de Brabant , & de France.  »

Histoire de Louys XII, roy de France, père du peuple, et des choses mémorables advenues de son règne…, Claude de Seyssel, Jean d’Auton, Paris, 1615.


Liège au 16ème siècle
Les Princes-Evêques de Liège