Au 11ème siècle, Liége est la nourrice des arts

27 mai 2008

« Au onzième siècle, l’Église de Liége était le centre d’un grand mouvement intellectuel; elle avait à sa tête des hommes remarquables par leur vertu et leur savoir; ses écoles attiraient des élèves de tous les pays de l’Europe. Liége passait pour la nourrice des arts (*) ; sa science était proverbiale.

(*) — « Legia, magnarum quondam artium nutricula ». (Adelmanni, Scholastici Rythmi, ap. Boulquet, T. XI, pag. 439.)
— Le scolastique Gozechinus dit que Liége est une Athènes pour les lettres et la philosophie et une Rome pour la religion. (Epist., a. 106O, ap. Bouquet, T. XI, pag.501. )
— L’abbé d’Ursperg dit dans sa chronique (a. 1117) : « Leodium studiis litterarum prœ cœteris optime famosa. » «

Études sur l’histoire de l’humanité, F. Laurent, Paris, 1865


L’art à Liège
11ème siècle à Liège
Sciences et techniques à Liège

Publicités