L’évangile de St-Matthieu en Wallon Liégeois est envoyée au prince Bonaparte

11 juin 2007

Louis-Lucien BonaparteLe prince Louis-Lucien Bonaparte, savant distingué, qui a fait faire de grands travaux sur le patois du nord de l’Europe, s’étoit adressé à la Société de littérature wallonne de Liège, pour la prier de lui traduire littéralement en wallon l’Evangile de Saint Mathieu, d’après le texte français de Le Maistre de Sacy.

La Société liégeoise a fait faire ce travail dans son sein et il est aujourd’hui terminé; deux commissions ont été nommées : l’une, chargée de la traduction en wallon, étoit composée de MM. F. Bailleux, A. Hock et N. Defrecheux. Quand ces messieurs eurent traduit les 27 chapitres de cet évangile, leur travail fut soumis à la commission de révision. Celle-ci, composée de MM. A. Le Roy, Epiphane Martial et Henrotte, chanoine, revirent le manuscrit et en conférèrent souvent avec les traducteurs, afin de le rendre le plus parfait et le plus uniforme possible.

Celle œuvre, faite ainsi avec le plus grand soin et précédée d’une courte introduction sur quelques règles de la grammaire et de la prononciation wallonne, fut remise à un habile copiste (M. Dalmont), qui en fit un magnifique manuscrit.

La traduction wallonne de l’évangile Saint.Mathieu, document précieux pour l’étude du wallon, et qui, nous le souhaitons vivement, sera publiée, va être envoyée au prince Louis-Lucien Bonaparte.

Journal historique et littéraire, Tome XXIX, Liège, 1863

Lire aussi: Bonaparte demande un évangile en Wallon de Liège


Autres billets sur le Wallon Liégeois
Liège au 19ème siècle

Publicités