Grandes inondations à Liège aux XVème et XVIème siècle

29 mai 2008

« Les annales de la ville de Liège font mention aux XVe et XVIe siècles de quelques grandes inondations de la Meuse, dont on ne retrouve aucune trace sur le cours supérieur du fleuve, appartenant aujourd’hui à la France. Cependant, il n’est pas invraisemblable de croire qu’elles aient pu s’y faire sentir, et c’est pourquoi nous croyons devoir rapporter les extraits suivants d’un historien de Liège:
1463. — « Il arriva une inondation prodigieuse. Le faubourg de Sainte-Marguerite regorgeait si prodigieusement d’eaux boueuses, qu’après qu’elles furent retirées, elles laissèrent un limon de la hauteur d’un homme-, de là, étant venues avec furie dans la cité, elles gagnèrent le maître-autel de l’église Saint-Séverin, puis entraînant tout ce qui se trouvait sur leur passage, elles portèrent la désolation jusqu’à l’extrémité de la ville. »
1541. — « Au mois d’avril, les eaux vinrent fondre dans la ville, d’une telle furie, que depuis la porte Sainte-Marguerite jusqu’à la rue du Pont, c’était ni plus ni moins qu’une rivière navigable; les eaux qui descendaient de Pierreuse, comme des torrents, ayant gagné le palais, furent inonder la cathédrale, levèrent le pavé de marbre, et les eaux poussèrent jusqu’au maître-autel. »
1560. — « Cette année fut très-affligeante pour le pays, à raison des fréquentes inondations causées par des pluies continuelles, qui désolèrent si généralement les villes et les campagnes, que l’évêque, considérant que c’était la troisième année de stérilité de vin, obligea les créanciers de remettre une partie des cens à leurs vignerons. »  »

Les inondations en France depuis le VIe siècle jusqu’à nos jours, Maurice Champion, 1865


Les phénomènes naturels à Liège
Liège au 16ème siècle

Publicités