Posts Tagged ‘Bruges’

Le Perron de Liège est emmené à Bruges

31 octobre 2007

le Perron de Liège

Liège, le Perron

« Aprez la concqueste de la cité de Lyege faite par le duc de Bourguoigne, comme dit est, il fist prendre une coullompne, qu’ilz appelloient le Perron ‘, moult richement ouvré. Si le fist porter à Bruges et mettre ou plus parant lieu de la ville, c’est à scavoir en la place des marchans, qu’on dist la Bourse, adfin de memoire perpetuele de sa dite concqueste, et que, par ce, feust divulguée en toutes les parties de la crestienneté ; car en ycelle ditte ville de Bruges repairent diverses nations de gens. Et autour dudit Perron fut escript :

Je feus le Perron de Liège,
Que le duc Charles a concquis ;
J’estoie signe que Liège
Estoit vierge, et le pays.
Or ne soit homs esbahis
Se je suis ycy pour memore :
Le puissant duc m’y a mis
En signal de sa victore.  »

Anchiennes cronicques d’Engleterre, Jehan de Wavrin


Liège face au duc de Bourgogne, les autres billets
Le perron de Liège, autres billets
Liège au 15ème siècle

Publicités

Le Perron de Liége, par le Voyageur François

13 octobre 2007

On ne va point à Liége sans visiter le Perron, qui est ici, comme à Troyes le Palladium. Dans l’origine, ce n’étoit qu’un pilier, devant lequel on rendoit la justice. Les Corps de métiers l’ont mis dans leurs bannières en signe d’union & de liberté; & la ville l’a fait entrer dans ses armes. On avait coutume d’y convoquer le peuple, d’y publier les loix, les arrêts, les sentences; & personne n’osoit violer une ordonnance revetue de cette formalité. Les habitans croient que leur prospérité dépend de la conservation de cette colonne.

Lorsque le duc de Bourgogne prit la ville d’assaut, il ne crut pas pouvoir la punir d’une maniere plus sensible qu’en transportant à Bruges ce superbe Perron. Il le filt élever dans la Bourse, comme un trophée de sa victoire, & un sujet de risée pour le peuple Flamand. Le Perron resta dix années entières dans cette ignominie, plus humiliante pour les Liégeois que les dures conditions auxquelles ils s’étoient soumis.

Perron Liégeois, 1478 (Musée d'Ansembourg)

Perron Liégeois, 1478 (Musée d'Ansembourg)

Ce ne fut qu’à la mort de ce Prince, qu’ils oserent en espérer la restitution. Ils la sollicitèrent vivemement auprès de Marie de Bourgogne, qui leur permit enfin de venir le reprendre. Ils députerent à cet effet l’élite de la bourgeoisie. Ces Députés formerent une cavalcade pompeuse, & rapporterent en triomphe leur cher Palladium. Les Liégeois allerent au-devant, le reçurent avec beaucoup de cérémonies, & le poserent sur la place du marché, où il est demeuré depuis en grande vénération. Les Magistrats ne sauroient donner une plus grande marque d’affection aux bourgs & aux villages de cet Etat, qu’en leur accordant le droit du Perron: c’est à peu près comme anciennement à Rome le droit de citoyen. On m’en fit voir à Spa, à Franchimon, & à Chaudfontaines, petit hameau dans le voisinage de cette capitale, où quelques personnes vont prendre des bains.

Le Voyageur François, ou la connoissance de l’ancien et du nouveau monde, tome XX, 1775.


Liège face au duc de Bourgogne, les autres billets
Le perron de Liège, autres billets
Liège au 15ème siècle