L’évêque Otbert, acheteur de nombreuses seigneuries

26 décembre 2011

Du même côté que Hermalle, on voit ensuite quelques bâtiments qui dépendent de la commune de Clermont.

Le château avait été le berceau d’une famille célèbre. En 1096, l’évêque de Liége, Otbert, n’allait pas à la croisade, mais il offrait volontiers acquéreur aux chevaliers partant pour la Terre-sainte qui avaient des domaines à vendre.

Otbert fit emplette de Clermont, comme de Couvin, de Bouillon, et de tant d’autres seigneuries. C’était un acheteur à toutes mains. Pour se procurer l’argent nécessaire, il dépouillait les églises, les couvents. L’abbaye de Saint-Hubert possédait trois grandes croix d’or : il les fondit. Un autre jour, il enleva jusqu’aux pierreries qui décoraient la châsse de Saint-Lambert, à Liége. Ne fallait-il pas mettre les croisés en état de payer leurs dettes, de s’équiper, de garnir leur bourse pour le voyage? Il eût été plus généreux peut-être de se saigner pour eux et de ne pas leur prendre leur patrimoine; mais après tout l’Eglise ne peut pas se ruiner pour des laïcs. Quand ils vont mourir pour elle, ils gagnent le ciel; c’est assez pour les familles.

La Meuse belge: histoire, légendes, sites et monumens, industrie, Auguste Morel, Liège, 1858.


Autres billets sur les Evêques
Liège au 11ème siècle