Les areines franches et bâtardes de Liège

26 avril 2011

II ne se fait guéres de raports des connoisseurs, que le mot d’araine n’y intervienne : c’est un canal souterrain, par le moïen duquel, les eaux que l’on acquiert en travaillant dans les fosses, se déchargent au jour : c’est par cet endroit de sa décharge qu’on la commence , & ce lieu s’apelle l’œil de l’areine; on la poursuit ensuite par des petits bures que l’on apelle d’areine ou de xhorre, ce dernier mot étant sinonime avec celui d’araine : cette poursuite se fait par maxheaux; elle se fait quelquefois aussi en hurre de pierres , & quelquefois par oeuvre de veine , c’est à dire dans la veine même ; & puis on la conduit le plus avant que l’on peut d’un bure à l’autre, soit par deserrement, ou d’autre maniére. Le droit que l’on perçoit pour le service de ce canal, s’apelle le cens d’areine; celui qui en est le maître, s’apelle, le Seigneur Arenier; les endroits par lesquels ledit canal est conduit, s’apellent les limites d’une telle areine, on dit aussi qu’une telle fosse est dans les limites d’une telle areine, c’est une telle areine qui porte le faaz ou le poid de l’eau d’une telle fosse. II arrive aussi quelquefois que ce canal se divise en plusieurs branches. II est aussi bon de sçavoir qu’il y a quatre araines franches, apellées telles, parce qu’il est defendu , sur peine capitale, de deserrer à icelles sans enseignement de Justice. Entre les quatre areines franches , celle de Richon-Fontaine est la plus basse, & puis celle de Messire Louis suit, qui est plus basse que celle de la Cité , & celle-ci plus basse que celle du Val St. Lambert: toutes les autres areines, on les apelle bâtardes, parce qu’elles n’ont pas la même franchise que les quatre sus-nommées.

Les areines bâtardes qui sont au voisinage des franches & qui les peuvent abattre , sont Gerson-Fontaine qui a son œil à la Meuse dessous le jardin du Sr Labawette, en lieu dit sur la Fontaine : elle peut beaucoup préjudicier à l’areine franche de la Cité. Celles de Faloise & Borret qui sont aussi areines bâtardes, & qui se rendent à Jemeppe , peuvent préjudicier à celle de la Cité. Celle de Brandesire & celle de Pawon ou Brosdeux , & qui se rendent du côté de Vignis, peuvent abattre l’areine franche de Richon-Fontaine.

Recueil contenant les édits et règlemens faits pour le païs de Liége & comté de looz , Mathias Guillaume de Louvrex, Bauduin Hodin, partie seconde, Liege, 1750


Mines et charbonnages de Liège
Sciences et techniques à Liège
Liège au 18ème siècle
Ailleurs: les areines de Liège

Publicités