Les malfaiteurs du pays de Liège ne se réfugieront plus dans le Brabant

21 octobre 2008

Lettres de Jean, duc de Brabant, par lesquelles il s’oblige à ne pas permettre que des malfaiteurs du pays de Liège se retirent dans ses pays.

« 21 octobre 1283.

Nous Jehans , par la grâce de Dieu dus de Lothier et de Braibant , faisons savoir à tous , ke Nous
avons convenance faite, finée et jurée à reverent père en Dieu , nostre chier signur et frère , Jehan par la grâce de Dieu eveske de Liège , en teil manière ke se aucuns maufaitires [malfaiteur] del eveschiet et de le terre de Liège , ki n’osast ou ne vosist droit attendre , par bonne veritei , ou par loiial enqueste , en la terre nostre très chier signur li eveske devant dit , voloit estre ou demorer en nostre tere de le ducée de Braibant, ou desous Nous, en quel lieu ke ce fust, Nous tel homme ou tels ne soufriemes mie desous Nous à demorer, ne ne lor seriemes de riens warant contre mon signour l’eveske devant dit , ne contre ses gens , en nul cas, tant k’il seroient eskui [banni] de le terre et de l’eveschiet de Liège, si ke dit est. En tesmoignage de ces présentes lettres saielées de noslre saiel , données l’an de grâce mil deuz cenz quatre vins et trois, le joesdi après le fesle saint Luc evangeliste.
L’original, sceau enlevé, aux archives de la province de Liège. »


Chronique en vers de Jean van Heelu, Bruxelles, 1836

Publicités