Archive for octobre, 2008

Les Liégeois défendent leurs privilèges l’épée à la main

29 octobre 2008

« La constitution du pays de Liège a toujours fait l’admiration des publicistes , qui ont cité parmi les choses remarquables qu’elle renferme , cet étonnant tribunal des XXII, dont l’établissement nous a été envié par les Anglais eux-mêmes , qui , dans un pays que l’on se plaît à appeller la terre classique de la liberté , n’ont que leur loi habeas corpus, si souvent suspendue., qu’ils puissent opposer à ce palladium, monument de la sagesse de nos ancêtres trop souvent calomniés.

L’homme vraiment philosophe ne lit pas sans intérêt ni sans fruit ces ouvrages dans lesquels on tend à faire connaître les droits des peuples et la marche de l’esprit humain : nous croyons que, sous ce rapport, la production dont nous nous efforçons de présenter une idée succincte, remplira le but de l’auteur , et satisfera pleinement les amateurs des recherches d’histoire et du droit des gens. On lira aussi avec plaisir le récit rapidement tracé des guerres civiles des Liégeois contre leurs princes ; on verra que ce peuple de preux , doué d’un esprit vraiment chevaleresque, ne souffrait jamais que l’on violât le moindre de ses privilèges , c’est-à-dire, ce que dans un siècle plus éclairé nons appelions les droits de l’homme , et qu’il les défendait en mettant aussitôt l’épée à la main. »


Mercure Belge, rédigé par une société de gens de lettres, Tome Second, Bruxelles, 1818.


pouvoir et administration à Liège
Retour à l’index

Publicités

Les malfaiteurs du pays de Liège ne se réfugieront plus dans le Brabant

21 octobre 2008

Lettres de Jean, duc de Brabant, par lesquelles il s’oblige à ne pas permettre que des malfaiteurs du pays de Liège se retirent dans ses pays.

« 21 octobre 1283.

Nous Jehans , par la grâce de Dieu dus de Lothier et de Braibant , faisons savoir à tous , ke Nous
avons convenance faite, finée et jurée à reverent père en Dieu , nostre chier signur et frère , Jehan par la grâce de Dieu eveske de Liège , en teil manière ke se aucuns maufaitires [malfaiteur] del eveschiet et de le terre de Liège , ki n’osast ou ne vosist droit attendre , par bonne veritei , ou par loiial enqueste , en la terre nostre très chier signur li eveske devant dit , voloit estre ou demorer en nostre tere de le ducée de Braibant, ou desous Nous, en quel lieu ke ce fust, Nous tel homme ou tels ne soufriemes mie desous Nous à demorer, ne ne lor seriemes de riens warant contre mon signour l’eveske devant dit , ne contre ses gens , en nul cas, tant k’il seroient eskui [banni] de le terre et de l’eveschiet de Liège, si ke dit est. En tesmoignage de ces présentes lettres saielées de noslre saiel , données l’an de grâce mil deuz cenz quatre vins et trois, le joesdi après le fesle saint Luc evangeliste.
L’original, sceau enlevé, aux archives de la province de Liège. »


Chronique en vers de Jean van Heelu, Bruxelles, 1836

Une aurore boréale à Liège

19 octobre 2008

« Le 19 octobre 1726, vers huit heures du soir . on observa à Liège l’aurore boréale qui fut visible dans une grande partie de l’Europe : pendant plus de deux heures, on put distinguer les objets , et même lire; la lune était au dernier quartier.
Le 23 février 1828, Liège éprouva de fortes secousses de tremblement de terre qui furent également ressenties dans plusieurs autres localités.  »


Dictionnaire géographique de la province de Liége, Baron Edmond de Selys-Longchamps, Bruxelles, 1831


Phénomènes naturels à Liège
Liège au 18ème siècle

Hubert Sarton, inventeur Liégeois de la montre qui se remonte en la portant

18 octobre 2008

[..] Toute sa vie a été employée à donner ses soins à sa nombreuse famille et à l’étude des sciences, et jusqu’à ses derniers momens il ne rêvait qu’aux moyens de porter des améliorations aux arts utiles. Il est décédé dans sa patrie, le 18 octobre 1828, âgé de 80 ans.

On peut voir, dans une petite brochure que Sarton publia en 1822 , imprimée chez Latour, à Liège, in-8°, p. 32, la description d’une partie de ses inventions, dont les principales sont :
1° Sa grande pendule achetée par le prince Charles de Lorraine;
2° Un nouveau mode d’échappement pour les pendules ;
3° Une montre qui se remontait en la portant;
4° Un projet d’une machine hydraulique, avec modèle , pour remplacer avec économie celle de Marly ;
5° Un régulateur de compensation ;
6° Une pendule d’après le système décimal ;
7° Un fauteuil mouvant à volonté ;
8° Un chronomètre autographe ;
9° Un moulin à vent d’une nouvelle construction;
10° Ses électromètres;
11° Ses montres chronométrographiques, etc., etc.

Liège, Hubert Sarton


Biographie liégeoise: ou, Précis historique et chronologique de toutes les personnes qui se sont rendues célèbres, Antoine Gabriel de Becdelièvre-Hamal, 1837

Autres billets sur des personnalités Liégeoises
Sciences et techniques à Liège
Liège au 19ème siècle