A Liège, les Autrichiens abandonnent la Chartreuse (1794)

19 septembre 2008

« L’histoire nous apprend qu’à l’entrée des troupes autrichiennes à Liège, les Liégeois, qui étaient très fort attachés à la république française, et qui nourrissaient une haine profonde pour les Impériaux , se souvenaient de l’énorme contribution dont le prince de Cobourg avait frappé le pays de Liège, en mars 1793. et prirent tout à coup une attitude hostile.
On en vint aux mains et les Autrichiens furent forcés à la retraite, après avoir perdu beaucoup de monde. Jourdan, à la tête de plus de 125 mille hommes, poursuivit les troupes de Cobourg et laissa en arrière les places fortes qu’il fit simplement bloquer.

General Jourdan

General Jourdan

Le prince de Cobourg campa dans ses retranchements formidables élevés sur les hauteurs de la Chartreuse, qui dominaient une partie de Liège, environ deux mois, se retira ensuite derrière la Roër et céda son commandement au général Clairfayt. Ce dernier livra un combat sanglant à Jourdan, le 2 oct. 1794, sur la Roër, dans les environs de Juliers; le général français ayant, à force de sacrifice d’hommes , franchi cette rivière , poussa ses troupes en avant jusqu’à Cologne, où il entra le 6 octobre, et se rendit maître de la rive gauche du Rhin.
Après la victoire de la Roër, le général Kléber, qui commandait une forte division sous les ordres de Jourdan, investit la place de Maestricht, qui se rendit le 4 novembre 1794, après onze jours d’un bombardement épouvantable.  »

Histoire des bibliothèques publiques de la Belgique, P. Namur, Tome III, bibliothèque de Liège, Bruxelles, 1842


Guerres et batailles à Liège
Liège au 18ème siècle

Advertisements