Liège, le pont d’Amercoeur entrainé par les inondations (1571)

15 mai 2008

1571. — « L’hiver fut si âpre, depuis la fin du moi de novembre, que les rivières furent comme pétrifiées. Cette gelée fut suivie, au printemps suivant, d’une espèce de déluge, dans la cité et les lieux circonvoisins, qui fut causée par les débordements de la Meuse, de l’Ourthe et de la Vesdre: elles vinrent fondre d’une telle furie, qu’elles entraînèrent le pont d’Amercœur : on voyait les maisons et les chapelles marcher, pour ainsi dire, sur ce corps fluide; la ville était si inondée de toutes parts que quantité de familles furent contraintes de gagner les toits des maisons, de sorte qu’on leur faisait passer de quoi manger au moyen de longues piques. «

le pont d'Amercoeur à Liège, en 1861

le pont d'Amercoeur à Liège, en 1861

Les inondations en France depuis le VIe siècle jusqu’a nos jours, Maurice Champion, 1865


Les phénomènes naturels à Liège
Liège au 16ème siècle

Publicités