Les funérailles de Notger furent très-solennelles

10 avril 2008

« Notger, dans ses dernières années, fit un partage des terres de son église , qui eut de fâcheuses suites. Les ayant divisées en trois parts, il en retint une pour lui , donna la seconde à la noblesse du pays , et la troisième aux églises et aux monastères. Il arriva de là, par le laps de tems, que les nobles, oubliant ce qu’ils devaient a l’église de Liège, se prévalurent des bienfaits qu’ils eu avaient reçus pour se tirer de sa dépendance.

Notger termina sa carrière, suivant un ancien auteur cité par Foulon, le 10 avril, jour du jeudi-saint de l’an 1007. Mais ces notes chronologiques ne s’accordent pas, Pâques tombant cette année le 6 et non le 13 avril.

Nous aimons mieux nous en rapporter à Lambert le Petit, qui met simplement la mort de Notger en 1008, sans marquer le mois ni le jour. Les funérailles de ce prélat furent très-solennelles et durèrent cinq jours. Le premier jour, dit Gilles d’Orval , on porta le corps à l’église de Saint- Lambert, le second à celle de Sainte-Croix , le troisième, à celle de Saint-Martin, le quatrième à celle de Saint-Paul, et le cinquième à Saint-Jean, où il fut inhumé dans la chapelle de Saint- Hilaire. Notger fonda les églises de Sainte-Croix et de Saint – Jean , dans sa ville épiscopale , et y commença celle de Saint-Denis.  »

L’art de vérifier les dates des faits historiques, des inscriptions, des chroniques, et autres anciens monuments avant l’ère chrétienne. Tome 14, Paris, 1819


Autres billets sur Notger
Les princes-évêques de Liège
Liège au 11ème siècle

Liège, église St-Denis, tour construite par Notger vers 990
Liège, église St-Denis

Publicités