Notger construit un rempart sur la montagne du Publémont

7 avril 2008

« Notger s’intéressa vivement pour les Chanoines de St.-Martin, &, par son crédit, obtint de cet Empereur que ce chapitre possédât ces biens en propre. Il fit plus encore pour cette église : sa situation sur une éminence étoit très-favorable à l’emplacement d’une forteresse qui, en troublant le repos des Chanoines, auroit dominé sur la ville. Le Prince de Liège, pour éviter cet assujétissement, fit entourer la Collégiale de St.-Martin, & toute cette montagne qui commencent à être habitée, d’un rempart très-solide, garni de tours; il poursuivit ce rempart, dont il ceignit la ville entière, ouvrage immense & vraiment digne de fixer les regards du souverain.

Quelques écrivains pensent qu’avant cette époque, Liège n’étoit point entouré de murailles. Mais je crois, avec le père Fisen, que cette ville s’étant agrandie considérablement depuis St. Hubert, Notger aura senti la nécessité de renfermer dans l’enceinte de Liège plusieurs maisons nouvellement construites, & surtout les Collégiales & les Monastères que lui ou ses prédécesseurs avoient bâtis. »


Mélanges de littérature et d’histoire, Hilarion Noël Villenfagne d’Ingihoul, 1788


Autres billets sur Notger
Les princes-évêques de Liège
Liège au 10ème siècle

Publicités