Liège, gens de lignage, chevaliers, grands et petits…

6 mars 2008

« La ville de Liége était aussi distinguée en gens de lignage, chevaliers, grands et petits. Les gens de lignage étaient les gentilshommes; les chevaliers, ceux qui avaient été armés chevaliers; les grands, les riches bourgeois qui avaient le gouvernement; les petits, les artisans. Les grands ou bourgeois servaient en armes les seigneurs, quand il en était besoin ; les chevaliers avaient une demeure particulière et fortifiée. Hemericourt en parle ainsi au chap 18:

« Soiez veritablement informeit qu’il avoit à cely temps six vinaules à Liege, qui avoient blason et cry d’armes, lesqueils armes ly riches borgois qui anchienment avoient demoreis en dis vinaules, et qui les saingnor servoient en armes avoient encargiez ; et tels gens assavoir tels borgois on nommoit les grans, et les gens labourans des comons mestiers on nommoit les petits; et encor faisoit on al temps que ly gens de lignage avoient le moitié de gouvernement delle citeit…

Ia fuit chose que tels riches borgois fuissent nomeys les grans sy n’avoit en la dite citeit nus chevaliers voir par decha mouse. Car ly vinaule delle cachie delle Preit, c’est le quartier de la Chaussée des Prez, at tousiours de temps anchien esteit warnis de bonne chevalerie, et avoient bonne fermeteit de leur costeit, et bon pent le viche, et assy bonne porte et forte par devers eas, à l’encontre de cheas de Liege. » »


Collection des meilleurs dissertations, notices et traités particuliers …, Constant Leber, 1838


Liège au 15ème siècle

Publicités