Une dérivation de la Meuse à Liège

2 mars 2008

« la première idée d’une dérivation de la Meuse, prise de la Chapelle du Paradis, aboutissant à-peu-près au point désigné maintenant, est bien antérieure à tout ce qu’on a eu l’air d’inventer depuis 1830. Voyez plusieurs articles insérés dans un journal de Liège , notamment les 20 et 24 avril 1828. Ce projet parut d’abord gigantesque, colossal, inexécutable, ainsi qu’il arrive à toute idée nouvelle; car, comme le disait Fontenelle :  » Une idée nouvelle est un coin qui se présente par le gros bout.  »

Liège, dérivation de la Meuse et pecheurs

Liège, dérivation de la Meuse et pecheurs

Au lien de retourner ce coin, de mûrir et d’améliorer ce projet, ce qu’il fallait faire, on voulut le réduire , le rappetisser , l’amoindrir pour l’abaisser au niveau des finances disponibles, comme si l’exécution d’un tel projet devait se payer en une année! La régence fit exécuter le pilotis des Augustins; on en vit bientôt l’absurdité, tout fut abandonné, et il en coûta fort cher à la ville pour avoir fait une sottise. »


Scénologie de Liége, ou Lettre sur les théatres et leurs modifications …, Frédéric Rouveroy, 1844


Description de Liège
Liège au 19ème siècle

Publicités