Les Chiroux et les Grignoux

28 février 2008

« II serait assez difficile de déterminer l’origine exacte des dénominations de Chiroux et de Grignoux ; par les premiers, on désignait communément les partisans du prince , les seconds appartenaient à l’opposition.

Ces derniers cherchaient à maintenir le principe de la neutralité ; ils y étaient secrètement encouragés par un agent français qui résidait à Liége, le sieur Mouzon de Ficquelmont, dont la mission était de susciter des embarras aux princes ecclésiastiques du corps germanique, peut-être même , de détacher le pays de Liége du cercle de Westphalie. Les deux factions en vinrent souvent aux mains, et plus d’une fois, à l’époque des rénovations magistrales, des rixes violentes ensanglantèrent nos rues.  »


La Mal Saint-Jacques ou les Chiroux et les Grignoux, M.L. Polain, Revue belge, Tome 1, Liège, 1835


Conflits à Liège, autres billets
Liège au 17ème siècle

Publicités