à Liège, la quarte canonique

17 février 2008

«Au nombre des droits que la loi canonique attribue à l’évêque et à son église (la cathédrale), et dont plusieurs sont tombés en désuétude depuis longtemps, figure la quarte canonique, droit en vertu duquel l’évêque percevait le quart du total des legs pieux inscrits dans un testament.

Comme on le pense bien, la pratique en était difficile. Peu à peu la coutume s’introduisit , à Liége, de faire, avant tous les autres, un premier legs à la cathédrale de St-Lambert, lequel tenait lieu de la quarte canonique. Cette coutume était également suivie dans le comté de Namur ; mais lorsque notre pays eut son évèque particulier, le legs se fit en faveur de la cathédrale de St-Aubain. Il était de valeur très-minime, et quoiqu’on n’y fût nullement obligé, on le trouve encore dans la plupart des testaments du siècle dernier.»


Cartulaire de la commune de Bouvignes, Jules Borgnet, 1862


La religion à Liège
Autres billets sur la cathédrale St-Lambert
Droit et administration à Liège
Liège au 18ème siècle