Liège, chef-lieu du département de l’Ourthe

1 décembre 2007

Carte du département de l’Ourthe« LIÈGE. Cette ville, chef-lieu de l’Ourte, et auparavant capitale de l’évêché du même nom, sur la Meuse , est grande et riche par son commerce.
Elle a une cour impériale, une senatorerie, un siège épiscopal, une académie et un lycée. Ses édifices remarquables et ses curiosités sont la maison commune, les fontaines, sur-tout celle élevée à peu près au centre de la grande place, qui mérite une attention particulière; la belle vue du haut de la montagne des ci devant Chartreux, où l’on voit presque toute la ville à ses pieds; le quai le long de la Meuse. Les églises et les bâtimens de Liége ont beaucoup souffert dans les premiers temps de la révolution.

Elle possède des fabriques de fer, acier, ouvrages en cuivre et en laiton ; d’armes de toute espèce, de serges, de tricots, de draps pour les troupes, d’alun, de tôle, de limes, de savon; des raffineries de sel et de sucre , des tanneries et des brasseries.

Foire de 8 jours le 2 novembre.
Les bonnes auberges sont: à l’Aigle-Noir, à la Cour de Londres, La Parfaite Egalité , la Parfaite Intelligence.
Pop. 5o,ooo habitans.»

Itinéraire de l’Empire Français et de l’Italie et des provinces Illyriennes, Tome I, 3è edition, 1812.


Description de Liège, autres billets
Liège au 19ème siècle