Boufflers bombarde Liège, 1691

2 juin 2007

Boufflers« Liége n’appartenait plus au roi d’Espagne; mais Liège était sortie de la neutralité qu’elle avait promise au roi de France, pour venir en aide au roi d’Espagne. Le châtiment fut terrible. Du 2 au 7 juin, les bombes et les boulets rouges, lancés jour et nuit, sans interruption, propagèrent dans tous les quartiers de la ville des incendies qui dévorèrent plus de trois mille maisons. Les Liègeois eurent la constance de ne point céder, attendant des sauveurs ou des vengeurs ; mais lorsque les troupes amies furent arrivées, trop tard pour arrêter le bombardement, au lieu de s’élancer à la poursuite de M. de Boufflers qui se retirait avec lenteur, elles aimèrent mieux reprendre pour leur compte l’œuvre inachevée des Français, et se jetant sur les ruines fumantes de Liége, elles ajoutèrent à la désolation du feu la désolation du pillage.

Louvois n’épargna pas les compliments au marquis de Boufflers : « Sa Majesté, lui écrivit-il, me commande de vous témoigner la satisfaction qu’elle a de la manière dont vous avez exécuté ses ordres dans cette expédition qui ne pouvoit succéder plus heureusement ni plus glorieusement pour ses armes, puisque, à la vue de huit ou dix mille hommes, vous avez chatié la ville de Liège, sans que personne ait osé s’y opposer, et que les secours que les ennemis ont fait arriver à tous moments dans la ville de Liége, n’ont servi qu’à augmenter la ruine. » « 

Histoire de Louvois et de son administration politique et militaire ,Camille Félix Michel Rousset, 1863


Guerres et batailles à Liège
Liège au 17ème siècle

Publicités