St-Monulphe bâtit une chapelle dans le village de Legia

21 mai 2007

« Les origines de l’église de Liège sont singulièrement obscures. [..]

Ce n’est qu’en 558, c’est-à-dire après saint Domitien, que nous trouvons une suite non interrompue d’évéques, dont le premier fut saint-Monulphe. C’est à ce prélat, fils d’un seigneur de Dinant, qu’est due l’origine de cette ville de Liège qui, plus tard, joua un si grand rôle dans l’histoire de Belgique.

On raconte qu’allant un jour de Maestricht à Dinant, il vit de loin un petit village, situé au milieu des forêts, et entouré de montagnes et de rivières. Frappé de la beauté de ce site, il s’informa du nom que portait ce village. On lui répondit qu’il s’appelait Legia, du nom d’un petit ruisseau qui le traversait, et qu’on nomme aujourd’hui le ri de Coq-Fontaine.
Jugeant qu’une position si avantageuse était propre à l’emplacement d’une ville, il prédit que Legia deviendrait une cité florissante, et y bâtit une chapelle qu’il dédia à saint Come et à saint Damien. Cette chapelle fut le berceau de la ville de Liège.
Saint Monulphe la dota, avant de mourir, de tous les grands biens qu’il avait hérités de sa famille, et au nombre desquels se trouvait la ville de Dinant: cette donation fut l’origine de la puissance temporelle des évèques de Liège. »


Belgique et Hollande, M. Van Hasselt, 1844


Autres billets sur le patrimoine religieux à Liège
Liège avant l’an mille

Advertisements