Décapitation de deux condamnés place du Spectacle à Liège

21 mars 2007

[..] Ces scènes où le sang coule me rappellent la dernière exécution à mort. Je vois encore la lugubre charrette traverser la foule entre deux haies de têtes d’hommes et de femmes, le marché était comble ! c’était à l’heure de midi, les ouvriers venaient en masses joyeuses grossir le nombre de curieux. Depuis la prison jusque sur la place du Spectacle (celle-ci méritait deux fois ce nom, puisque l’instrument du supplice y était élevé) l’on ne pouvait circuler.
Je crois que ce dernier condamné était un nommé Pickel ou Dechamps; un des deux fut fait chrétien avant l’exécution; on le baptisa, on le confessa, et après qu’il eut rempli tous les devoirs d’un bon catholique, on l’envoya, sans tête, demander son pardon à Dieu. La tête repose (non pas en paix) à l’Université de notre ville, où elle est exposée à tous les regards.

Us et Coutumes, La Rue Neuvice à Liège, Le Marché, 1823 à 1833, Auguste Hock, Bulletin de la Société liégeoise de littérature wallonne, 1863


Liège au 19ème siècle
Droit et justice à Liège