A Liège, l’abattoir près du Marché

8 mars 2007

«Ce qui paraîtrait étrange maintenant, ce serait de revoir un abattoir en plein marché. Le coin de la rue du Pont et de la rue Féronstrée (actuellement la maison Magnée), était occupée par une vieille maison , nommée la Halle des Vignerons : le rez-de-chaussée était un abattoir.
Les promeneurs ainsi que nos mamans, en allant au marché, pouvaient jouir de l’agrément de voir assommer et écorcher les moutons, les veaux et leurs oncles les bœufs. C’est en 1823 que la ville fit construire le premier abattoir, ès Pexheu-rowe, celui qui va être démoli pour faire place au quai des Pêcheurs. L’on tuait aussi rue du Pont, a l’ Hospice à l’mostâde ; enfin chez les bouchers.

Mais nous sommes en progrès : c’est un spectacle tombé. Ce n’est pas comme les combats de coqs qui ont repris faveur ; le peuple s’amuse encore à exciter et à faire souffrir ces pauvres bêtes, et les rois font encore battre les peuples ! »

Us et Coutumes, La Rue Neuvice à Liège, Le Marché, 1823 à 1833, Auguste Hock, Bulletin de la Société liégeoise de littérature wallonne, 1863


Liège au 19ème siècle
Le commerce à Liège

Liège, l\'abattoir

Publicités