Michel Natalis, graveur Liégeois

3 septembre 2006

NATALIS (Michel), graveur, né à Liège en 1609, lit dès sa plus tendre jeunesse son amusement du dessin, et s’y rendit très habile. A l’âge de 11 ans il maniait déjà le burin. Son père, graveur des monnaies, fut son premier maître.

Pour se perfectionner, il se rendit à Paris et de là à Rome, ou il grava, sous la direction de Joachim Sandrat, une partie des statues de la galerie justinienne. On a beaucoup d’estampes de lui d’après le Titien, Rubens , le Poussin , Bertholet, et sur ses propres dessins. On estime particulièrement un Saint-Bruno et le buste de saint Lambert. On assure qu’au moment de sa mort, en 1670, un courrier arrivait à Liège pour l’informer que Louis XIV lui offrait un logement au Louvre et une pension.

Dictionnaire historique, ou histoire abrégée de hommes qui se sont fait un nom, Tome 9, François-Xavier Feller, 1833.


biographie de Michel Natalis
L’art à Liège, autres billets
Autres billets sur les personnalités de Liège
Liège au 17ème siècle

Publicités