Tremblement de terre à Liège en 1828

23 février 1828

« La secousse a eu lieu à la même heure à Liège, voici les détails qu’on lit à ce sujet dans le Courrier de la Meuse. « Aujourd’hui, vers huit heures vingt minutes du matin , par un temps très-calme , on a ressenti à Liège plusieurs secousses de tremblement de terre. Ces secousses , d’abord très-légères , sont devenues ensuite assez fortes et se sont prolongées pendant l’espace de sept à huit secondes. Elles étoient accompagnées d’un bruit sourd , et paroissoient se diriger du sud-est au nord-ouest. Les maisons trembloient et les meubles éprouvoient un mouvement oscillatoire très-prononcé. Quelques cheminées ont eté renversées et d’autres ont eté endommagées. Depuis 1755 on n’avoit pas ressenti ici de tremblement de terre. Le temps étoit couvert et vaporeux; le baromètre marquoit 23 p. 3-1/2 lig., le thermomètre +3° 1/2 R. et l’hygromètre à cheveu 80°. On a remarqué que , quoique le baromètre eût constamment baissé depuis le 18, où il étoit à 26 pouces 6 1/2 lig., il n’est pas tombé une goutte de pluie. Depuis les secousses, le baromètre s’est maintenu dans le même état d’abaissement. »

« Le mouvement a été sensible aussi dans l’intérieur de la terre : à la houillière de Bellevue, près de Saint- Laurent , les ouvriers l’ont très-bien sentie ; plusieurs même ont , dit-on , quitté leurs travaux par l’effet de la peur. A la houillière de Baneux , faubourg Vivegnis, les ouvriers ont senti la secousse à cinquante-deux toises de profondeur , et quelques-uns d’entr’eux disent avoir entendu une espèce de roulement. » »

Bibliothèque universelle des sciences, belles-lettres, et arts, Genève, Paris, 1828


Phénomènes naturels à Liège
Liège au 19ème siècle

Advertisements